Saint-Planchers Porte de la Baie du Mont Saint-Michel

  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers
  • Saint-Planchers

Accueil du site > Vie Culturelle & Associative > Le Jumelage

Le Jumelage

10 fevrier 2001 C’est à l’initiative de Rémi LENOËL, précédent Maire de Saint-Planchers (1983-2006), et Serge PARIS, alors 1er Adjoint, que naît le comité de jumelage. En effet, recherchant des critères similaires avec Saint-Planchers mais géographiquement opposés, c’est dans le courant de l’année 2000 que M. LENOËL demande au Conseil Général du Jura de lui communiquer une liste des communes intéressées par un jumelage. Le Maire de Saint-Planchers retient la commune de Longchaumois, culminant à 900 m d’altitude dans le Haut-Jura pour sa similitude presque parfaite avec Saint-Planchers tant sur le plan démographique que sur le plan économique : d’un côté, le Haut-Jura, une région riche de ses montagnes et plateaux à plus de 1 000 m d’altitude et désireuse de développer ses stations de sports d’hiver, non loin de Saint-Claude connue pour la fabrication des pipes, et de Morez connue pour la fabrication de montures de lunettes ; de l’autre, la Basse Normandie, une région au climat tempéré, vivant au rythme des marées, non loin du Mont Saint-Michel et des Iles Chausey. Les délégations des deux villes, composées des représentants municipaux, M. Rémi LENOËL, Maire de Saint-Planchers et M. Jean-Gabriel NAST, Maire de Longchaumois, ainsi que les futurs membres du comité de jumelage, se sont retrouvés à deux reprises pour la signature de la charte, dans leurs communes respectives : tout d’abord le 20 janvier 2001, à Longchaumois, puis le 10 février 2001 à St-Planchers. Au-delà de cet acte symbolique, on retiendra particulièrement le climat de joie et de bonne humeur qui a scellé cette amitié naissante. Les statuts du comité de jumelage auront pour objet : « …de promouvoir des relations d’amitié et de coopérations culturelles, touristiques, sociales, sportives et économiques intéressant l’ensemble des populations des villes jumelées ; d’encourager les échanges de représentants des divers domaines de vie et favoriser les contacts personnels et humains. » extrait du journal officiel du 7 juillet 2001.
Contact : Voir liste des associations (M. LEMONNIER Eric) 10 fevrier 2001 1



Dans la même rubrique

Site réalisé en SPIP pour l'AMRF